jeudi 16 mai 2019

Djely Tapa

Après des années et des années de travail à créer et peaufiner son style, Djely Tapa est enfin reconnue, et ce malgré qu'elle est une femme, comme Révélation de l'année par la Société Radio-Canada. Mille fois Brava !

Sa voix puissante, son débit incandescent et le geste élégant, Djely Tapa est une vocaliste racée qui a toujours baignée dans la musique et les arts. Issue d'une lignée d'illustres griots, elle est la fille de Kandia Kouyate, une des plus grandes cantatrices du Mali. Montréalaise d’adoption, elle a collaboré avec plusieurs artistes depuis plusieurs années avant de se lancer dans une carrière solo avec la création de son premier album Barokan (2019), sous étiquette Disque Nuits d’Afrique.

Djely Tapa sera en spectacle sur la scène du Ministère, le mardi 16 juillet 2019 à 20 h pendant la 33e édition du Festival International Nuits d'Afrique.


samedi 11 mai 2019

Première marche de saison

Le Centre La Tienda organise sa première marche de saison au bord du fleuve le dimanche 19 mai.

ACTIVITÉ GRATUITE ET SANS INSCRIPTION
Dimanche le 19 mai 2019
Accueil: à partir de 8h30 / Mot de bienvenue 9h00 /
Nombreux prix de présence
Départ +/- 9h30 à partir de La Tienda

On fête les 8 ans du Centre !

Tour du silence

Au nom de tous et toutes les cyclistes qui ont perdu leur vie à vélo, le TOUR DU SILENCE aura lieu dans plusieurs villes et régions du Québec le 15 mai prochain :

jeudi 9 mai 2019

Forum RIDM

Pour ses 15 ans, DOC CIRCUIT MONTRÉAL devient le FORUM RIDM.

En savoir plus sur les Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal et son Talent Lab.

vendredi 3 mai 2019

Salon du véhicule électrique

Les 3-4-5 mai à la Place Bonaventure, c'est le salon du véhicule électrique de Montréal. Et c'est un super salon avec trois pistes : une piste d'esais intérieure pour vélos, une piste de karting et oh merveille : une zone pour les essais sur circuit routier.

A ce salon, on peut faire l'essai de nombreux véhicules électriques, y compris trois véhicules TESLA, une JAGUAR et plusieurs autres. Il faut rencontrer un(e) représentant(e) au kiosque de chacun des manufacturiers et on passe une inscription et voilà, c'est parti pour un essai sur route, une boucle extérieure de 5 km dans les rues de Montréal.

Pour les vélos, il y a aussi de nombreux vélos à essayer, incluant des vélos transformés. Les kits de transformation de bicyclettes ordinaires en vélos électriques se sont vraiment simplifiés et les prix ont baissé, sans oublier les rabais accordés pendant le salon qui se termine dimanche en fin d'après-midi.

D'autres kiosques sont présents, entre autres les maîtres électriciens, les subventions provinciales, l'Office de la langue française qui a bûché sur tout le vocabulaire disponible en ligne ou en format papier.

Salon du véhicule électrique de Montréal

Rêveuses de villes

À l'affiche dès le 10 mai à Montréal, Québec et Sherbrooke

Maison 4:3 et Couzin Films sont heureux d’annoncer la sortie en salle de Rêveuses de villes, un film de Joseph Hillel. Ce long métrage documentaire nous transporte au cœur de nos milieux urbains en métamorphose perpétuelle à la rencontre de quatre architectes exceptionnelles, Phyllis Lambert, Denise Scott Brown, Cornelia Hahn Oberlander et Blanche Lemco van Ginkel, des pionnières qui – depuis des décennies – travaillent, observent et façonnent la ville d’aujourd’hui et de demain. Rêveuses de villes met en lumière ce qui unit ces grandes dames, leur vision d’une ville foncièrement humaine et inclusive.

Après une première mondiale lors des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) et une présence remarquée au Festival international du film sur l’art (FIFA), Rêveuses de villes sortira en salles au Québec dès le 10 mai. Il prendra l’affiche au Cinéma Beaubien, à la Cinémathèque québécoise, au Cinéma du Musée, au Cinéma du Parc (Montréal), au Cinéma Le Clap (Québec) et à La Maison du cinéma (Sherbrooke). Certaines séances auront lieu en présence du cinéaste.

Une avant-première organisée par Héritage Montréal aura lieu au Cinéma du Musée, le jeudi 9 mai à 18h30, dans le cadre du 40e anniversaire du Centre Canadien d’Architecture (CCA). Pour l’occasion, 100 étudiant.e.s seront invité.e.s à assister à la projection de Rêveuses de villes, suivie d’une discussion avec Mme Phyllis Lambert, architecte et directeur fondateur émérite du CCA, animée par Dinu Bumbaru, et à laquelle participera le comité Jeunesse d’Héritage Montréal.

À Québec, quatre projections seront proposées dans le cadre du Mois du Doc au Cinéma Le Clap Sainte-Foy et Loretteville. Rêveuses de villes (City Dreamers) prendra ensuite l’affiche au cinéma Carlton à Toronto dès le 17 mai.

CCA : Nos jours heureux

Au cours de la dernière décennie, les listes d’indicateurs du bien-être, les indices de bonheur et les classements selon la qualité de vie des villes commandés par les gouvernements et les institutions privées sont devenus une obsession mondiale. Quand le bonheur a commencé à faire l’objet d’un suivi systématique à l’aube de l’un des effondrements économiques les plus dramatiques de ces dernières années, les sociétés du capitalisme tardif se sont lancées dans la quête incessante de nouveaux moyens de mesurer le progrès.

En réponse à cette course en avant du programme du bonheur mondial, le Centre Canadien d’Architecture présente Nos jours heureux : architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel. L’exposition, conçue sous la direction de Francesco Garutti, Conservateur, Architecture Contemporaine au CCA, sera à l’affiche du 8 mai au 13 octobre 2019.

Délibérément centré sur la décennie qui a suivi le krach économique de 2008, Nos jours heureux examine les conséquences possibles sur notre vie quotidienne de l’éloge aveugle du bien-être et de l’idéologie du bonheur, et remet en question certaines hypothèses sur la place du bien-être dans l’architecture. Désireux d’aller plus loin que la simple mise en valeur d’exemples architecturaux, le projet pose la question suivante : quel est le rôle de l’architecte aujourd’hui si les outils que nous utilisons pour analyser l’architecture ont davantage à voir avec les ambiances, les surfaces matérielles, les statuts personnels et les évaluations subjectives qu’avec la construction des espaces ? Comment concevons-nous nos villes aujourd’hui, alors que nos expériences les plus intimes sont inlassablement scrutées et que nos sentiments sont de plus en plus à la base d’un nouveau mode de production immatériel ?

7 mai 2019 à 18h30 : Vernissage au CCA
Le commissaire Francesco Garutti donnera une conférence d’ouverture dans le Théâtre Paul Desmarais au CCA. La conférence sera suivie d’une réception dans la Maison Shaughnessy et du vernissage officiel de l’exposition. Tout le monde est le bienvenu. L’admission à l’évènement est gratuite. Un service gratuit de garde d’enfants est disponible durant la conférence du commissaire.

Centre Canadien d'Architecture