lundi 20 octobre 2014

Bianco su Bianco

Le nouveau spectacle de la Compagnie Finzi Pasca

à la Cinquième Salle de la Place des Arts du 19 au 29 novembre 2014

Retour à la « vertigineuse simplicité 

« Ce ne seront pas des rêves mais de petites hallucinations, une façon de laisser surgir le Rouge et le Noir qui se cachent derrière le Blanc de notre imaginaire à nous les clowns. »
- Daniele Finzi Pasca

Du 19 au 29 novembre 2014, la Cinquième Salle de la Place des Arts accueillera en première nord-américaine BIANCO SU BIANCO, la plus récente œuvre, toute en lumière et en poésie, de Daniele Finzi Pasca. Metteur en scène de renommée internationale, il s’est illustré avec le Cirque Éloize (Nomade, Rain, Nebbia), le Cirque du Soleil (Corteo), a fait rêver le monde avec les grandioses cérémonies des Jeux olympiques de Turin et de Sotchi, avant d’éblouir le public avec La Verità, créée au Théâtre Maisonneuve.



Le créateur éprouvait le besoin de renouer avec l’intime et l’essentiel, avec la « vertigineuse simplicité » de ses débuts. Aussi, cette nouvelle création rappellera-t-elle à certains l’univers du salué Icaro, son premier spectacle présenté à Québec en 1996 puis à Montréal et à travers la province l’année suivante.

Créé le 30 septembre dernier à Bellinzona en Suisse, BIANCO SU BIANCO est une intrusion sur le terrain de la mémoire. « Un théâtre (…) où l’illusion et les artifices se dévoilent toujours à la fin, où on rit et s’émeut, où les clowns n’incarnent pas la stupidité mais la fragilité des héros perdants », commente Daniele Finzi Pasca. Le spectacle, plus proche du théâtre que du cirque, met en vedette deux acteurs acrobates, clowns blancs à la fois naïfs, philosophes et d’une décadente élégance, qui trouvent leur équilibre entre douceur et nostalgie dans un monde surréel.

Cette création porte une fois encore la signature si caractéristique de Daniele Finzi Pasca, qui s’entoure de ses complices de longue date, indissociables de l’esthétique onirique propre à la compagnie : Julie Hamelin Finzi œuvre à la direction de création et comme productrice, Maria Bonzanigo signe la musique, Hugo Gargiulo, la scénographie, les costumes sont de Giovanna Buzzi, les éclairages sont conçus par Finzi Pasca et Alexis Bowles, on retrouve Antonio Vergamini en tant que producteur délégué et Geneviève Dupéré comme assistante à la mise en scène.

La Compagnie Finzi Pasca fut cofondée en 2011 par Daniele Finzi Pasca, Julie Hamelin Finzi, Maria Bonzanigo, Hugo Gargiulo et Antonio Vergamini. Elle est basée à Lugano en Suisse, avec un laboratoire à Montréal.

BIANCO SU BIANCO, 8 représentations seulement pour apprécier la poésie de Finzi Pasca dans ce qui s’annonce comme l’un des petits bijoux de l’automne !

http://placedesarts.com/spectacles/15033/compagnia-finzi-pasca.fr.html

9e Syli d’Or de la Musique du Monde - Inscriptions

Les INSCRIPTIONS à la 9e édition des Syli d’Or de la Musique du Monde sont ouvertes. Du reggae au funk, de la musique mandingue à la bossa nova, du hip-hop à la pop, TOUS LES GENRES MUSICAUX INFLUENCÉS PAR LA MUSIQUE DU MONDE SONT ADMIS !

PROFITEZ DE CE TREMPLIN UNIQUE
Nous sommes à la recherche d’artistes talentueux qui veulent se démarquer sur la scène des musiques du monde pour participer à la seule distinction musicale officielle en musique du monde au Canada. Tous les artistes de la musique du monde résidant au Canada peuvent s’inscrire. Si vous vous reconnaissez, les Syli d’Or est la distinction musicale faite POUR VOUS !

SAVIEZ-VOUS QUE…
Plus de 40 000 $ en prix prestigieux seront remis grâce à des partenariats sans cesse grandissants. En plus d’un rayonnement dans l’industrie musicale, les médias locaux, nationaux et internationaux et les festivals partenaires partout en région et au Canada!

UNE VITRINE INDISPENSABLE
Les Productions Nuits d’Afrique sont fières de présenter pour une 9e année consécutive la distinction musicale des Syli d’Or de la Musique du Monde. Un rendez-vous incontournable pour les artistes et une vitrine exceptionnelle destinée à promouvoir et à favoriser l’émergence, la pérennité et le dynamisme de l’expression des musiques du monde.

COMMENT S’INSCRIRE
Il suffit de soumettre votre dossier de candidature par courriel à l’adresse : sylidor@gmail.com

Les Syli d’Or n’attendent plus que vous ! Vous avez jusqu’au 15 décembre 2014 pour vous inscrire, mais n’attendez pas à la dernière minute…faites-le maintenant !

Pour toute information concernant les inscriptions, consultez le site web www.sylidor.com ou contactez la responsable des inscriptions, Madame Corinne Pellevoizin, au 514-499-9239.

Syli d'Or 9e édition :

PÉRIODE D'INSCRIPTION DU 15 OCTOBRE AU 15 DÉCEMBRE 2014

Gumboots : Black Umfolosi (Zimbabwe)

Black Umfolosi est un ensemble de renommée internationale qui a conquis le monde entier à travers plus de 30 ans de carrière, défendant la tradition imbube à travers des performances a cappella tel qu’on les retrouve à la fois en Afrique du Sud et au Zimbabwe.

La troupe a souvent été comparée au groupe vocal sud-africain Ladysmith Black Mambazo, rendu mondialement célèbre grâce à sa participation à l’album Graceland, de Paul Simon. Groupe autodidacte de chant a cappella (Imbube) et de danse traditionnelle formé en 1982 à Bulawayo par des camarades de classe qui voulaient se développer et contribuer à leur communauté, Black Umfolosi est spécialisé dans la musique Imbube, les danses gumboots et zouloues. Ils ont représenté le Zimbabwe lors d'événements internationaux tels que l'Exposition Universelle de Séville en 1992 et les Jeux du Commonwealth de 1994 à Victoria et fait de nombreuses tournées à l'échelle nationale et internationale, en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Asie.

Dans la communauté, Black Umfolosi a rapidement constaté la nécessité d’aller à la rencontre des gens et des différentes traditions. Le groupe s'est alors donné pour mission d’enseigner la danse et la musique traditionnelle sud-africaine à travers le monde. Black Umfolosi s'est développé pour devenir Black Umfolosi Performing Arts project et mettre en place un Centre des arts.

Black Umfolosi Project Performing Arts est une association enregistrée auprès du ministère de l'Éducation, du Sport, de l'Art et de la Culture du Zimbabwe, ainsi qu'auprès du Conseil des Arts du Zimbabwe. Elle est affiliée à diverses organisations, dont l'Association Music Rights Zimbabwe.

La mission de Black Umfolosi Performing Arts Project est de promouvoir, préserver et jouer la musique traditionnelle et la danse sud-africaine tout en créant des ponts à l'international avec des compagnies d'arts et spectacles traditionnels ou contemporains. Pour remplir cette mission, Black Umfolosi vise à : créer de l'emploi pour ses membres; utiliser les arts dans la lutte contre diverses problématiques actuelles sociales, économiques et culturelles; utiliser les arts comme un moyen de promouvoir l'harmonie sociale et la compréhension entre personnes de différentes origines.

En concert dimanche 9 novembre à 20h30 au Cabaret du Mile-End.
Site Internet Black Umfolosi : http://www.blackumfolosimusic.com/
Info Spectacle : http://www.festivalnuitsdafrique.com/spectacle/black-umfolosi/09/nov/2014

MAQ / Vice-Versa : ou la promenade Smith dans tous ses états

À la Maison de l’architecture du Québec
Du 6 novembre 2014 au 25 janvier 2015
Vernissage mercredi 5 novembre, 18h

Une chance unique de découvrir, bien avant son inauguration, l’arrière-scène d'un projet en cours de réalisation à Lachine et mis en valeur par les montages photographiques de l’architecte paysagiste et artiste Danièle Routaboule évoquant sa vision du quartier avec ses multiples strates historiques superposées. L’exposition s’accompagnera d’un Café des Z’A le 19 novembre sur le thème soulevé du maillage possible entre traces du passé et création innovatrice pour l’avenir... Une chance unique de découvrir, bien avant son inauguration, l’arrière-scène du projet mis en valeur par les montages photographiques de l’architecte paysagiste et artiste Danièle Routaboule évoquant sa vision du quartier avec ses multiples strates historiques superposées. L’exposition s’accompagnera d’un Café des Z’A le 19 novembre sur le thème soulevé du maillage possible entre traces du passé et création innovatrice pour l’avenir...

maisondelarchitecture.ca

Plus de 70 000 petits fumeurs secondaires au Québec !

Pour la santé des enfants, fumer c'est dehors

De retour pour une huitième année, la campagne Famille sans fumée rappelle l'importance de fumer à l'extérieur, loin des enfants, pour protéger leur santé. Au Québec, on dénombre plus de 70 000 petits « fumeurs secondaires ». Les dangers de la fumée secondaire sont aujourd'hui prouvés et documentés. Pourtant, le Québec arrive encore bon dernier au pays en matière de protection des enfants contre cette fumée toxique. Selon les plus récentes études, les Québécois âgés de moins de 12 ans sont 2 fois plus nombreux à y être exposés que les autres enfants canadiens du même âge. Lorsque les parents fument à l'intérieur de la maison ou de la voiture, les enfants fument aussi malgré eux. Les enfants et même les bébés dans le ventre de leur mère exposés à la fumée de cigarette subissent directement des conséquences sur leur santé.

Les enfants plus à risque
« Les enfants respirent plus vite que les adultes et leur système immunitaire n'est pas encore totalement développé. C'est pourquoi ils sont plus à risque de souffrir de problèmes de santé lorsqu'ils sont exposés régulièrement à la fumée secondaire. Concrètement, ces problèmes de santé se traduisent chez mes patients par de l'asthme, des pneumonies, des rhumes et des otites à répétition. » explique la Dre Catherine Hervouet-Zeiber, pédiatre au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine et porte-parole de Famille sans fumée.

Le paragraphe des femmophobes : les femmes enceintes plus à risque
Les femmes enceintes exposées à la fumée secondaire, quant à elles, sont plus sujettes à vivre une fausse couche, ou encore un accouchement prématuré ou avec complications.
(Montreal157 vous demande svp de ne pas blâmer ou bloquer systémiquement les femmes en raison des contraintes additionnelles auxquelles elles doivent faire face et qu'elles surmontent avec ou sans aide... C'est la loi, non ? Les moyens de contournement devraient être dénoncés.)

Les bébés à naître plus à risque
Les bébés à naître ne sont pas à l'abri non plus : la fumée secondaire peut nuire à leur croissance et affecter le développement de leur cœur, de leurs poumons, de leurs systèmes nerveux et digestif. De plus, dès les premiers mois de leur vie, les poupons qui y sont exposés risquent davantage d'être victimes du syndrome de mort subite du nourrisson.

Un geste à faire : fumer dehors
« Les enfants sont principalement exposés à la fumée secondaire à la maison. Même si la majorité des fumeurs tentent de poser des gestes pour ne pas incommoder leurs proches par la fumée de leur cigarette, il n'existe aucune stratégie efficace pour éliminer de l'air de la maison les éléments toxiques contenus dans cette fumée. La seule manière de protéger réellement la santé des enfants et d'éviter qu'ils deviennent des fumeurs secondaires, c'est d'aller fumer dehors, loin d'eux ! » rappelle la DreHervouet-Zeiber.

Le saviez-vous ?
Les enfants régulièrement exposés à la fumée secondaire ont :

  • jusqu'à 40 % plus de risques de souffrir de symptômes d'asthme; un risque 2 fois plus élevé que les autres enfants de souffrir de bronchite ou de pneumonie;
  • La fumée secondaire est composée de la fumée qui s'échappe directement dans l'air à partir d'une cigarette et de la fumée expirée dans l'air par le fumeur. Elle contient 7 300 produits toxiques, notamment l'ammoniac et l'arsenic;
  • Les substances nocives de la fumée sont particulièrement concentrées dans les endroits fermés comme une pièce de la maison ou une voiture;
  • Au Québec, encore 1 personne sur 4 tolère l'usage du tabac à l'intérieur de sa maison ;
  • Près de 1 fumeur québécois sur 4 fume en voiture en présence d'enfants de moins de 16 ans au moins à l'occasion.

famillesansfumee.ca
facebook.com/famillesansfumee.

jeudi 16 octobre 2014

Matinée familiale Enfants Entraide

Cineplex offre des films gratuits la matinée du samedi 18 octobre.

Célébrez la Journée familiale grâce à des collations à 2 $ et aumini bracelet d'amitié Rafiki. Toutes les recettes seront versées à Enfants Entraide.

Les cinémas ouvriront leurs portes à 8 h 30 et les films seront présentés à compter de 9 h. Les places pour chaque film sont limitées et sont offertes selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Tous les cinémas reprendront leur programmation habituelle l'après-midi du 18 octobre 2014.

Cineplex.com/Journeefamiliale

L’HOMME QU’ON AIMAIT TROP

Un film de André TÉCHINÉ
Avec Guillaume CANET, Catherine DENEUVE et Adèle HAENEL
À l’affiche le 24 octobre
Le long métrage L’homme qu’on aimait trop, réalisé par André Téchiné, prendra l’affiche au Québec le 24 octobre.

André Téchiné (3 fois récipiendaire d’un César, d’un Golden Globe, du Prix Louis-Delluc et du Prix René-Clair pour l’ensemble de sa carrière) dont c’est le 25e film a aussi participé au scénario avec Jean-Charles Le Roux à partir du livre que ce dernier a écrit sur les mémoires de sa mère, Renée Le Roux (Une femme face à la Mafia, Éditions Albin Michel).
L’homme qu’on aimait trop met en vedette Guillaume Canet (César pour Ne le dis à personne et Prix Jean-Gabin), la grande Catherine Deneuve (Gagnante de 2 César, de Prix à Cannes, Berlin et Venise pour l’ensemble de sa carrière et qui tourne pour la 7e fois avec André Téchiné), Adèle Haenel (César pour Suzanne et du prix Lumière du meilleur espoir féminin pour L’Appollonide).

Le film est basé sur une histoire Vraie1976. Après l’échec de son mariage, Agnès Le Roux (Haenel) rentre et retrouve sa mère, Renée (Deneuve), propriétaire du casino Le Palais de la Méditerranée à Nice. La jeune femme fragilisée tombe follement amoureuse de l’avocat de Renée, l’ambitieux Maurice Agnelet (Canet). Maurice, marié, a d’autres liaisons. Actionnaire du casino par héritage, Agnès veut vendre ses actions à sa mère pour voler de ses propres ailes. Une partie truquée par la mafia siphonne les caisses de la salle de jeux. Derrière ces manœuvres plane l’ombre de Fratoni, patron d’un casino concurrent. Tombé en disgrâce auprès de Renée, Maurice met en relation Agnès et Fratoni qui lui donne trois millions pour qu’elle vote contre sa mère. Renée perd le contrôle du casino. Agnès, de plus en plus instable, supporte mal sa propre trahison et que Maurice, qui lui a soutiré l’argent, s’éloigne d’elle. Après une tentative de suicide ratée, la jeune femme disparaît en octobre 1977.Trente ans après, Maurice Agnelet demeure l’unique suspect de ce crime sans cadavre. Convaincue de sa culpabilité́, Renée se bat inlassablement pour qu’il soit condamné...

L’homme qu’on aimait trop est distribué par A-Z Films et prendra l’affiche le 24 octobre 2014.