mardi 20 janvier 2015

Joe Driscoll & Sekou Kouyaté


Joe Driscoll & Sekou Kouyate,'Wonamati


La révélation mondiale de la musique du monde, ce sera la 1ere fois le 5 février au Balattou que ce band jouera à Montréal. C'est un événement à ne pas louper !

Tarif concert régulier : 25 $ avec taxes / étudiant : 20 $ avec taxes.

Productions Nuits d'Afrique
www.festivalnuitsdafrique.com

lundi 19 janvier 2015

Épopée Nord

Après l'ensorcelant Clotaire Rapaille, l'Opéra Rock et le prophétique L'Assassinat du Président, le Théâtre du Futur boucle sa trilogie du Futur avec Épopée Nord, une purge folklorique dans une belle Soirée Canadienne...

Une création du Théâtre du Futur, en résidence à la salle Jean-Claude-Germain du Centre de Théâtre d'Aujourd'hui du 27 janvier au 14 février 2015
https://www.youtube.com/watch?v=f5Zvz-7Sk1A

Dans la république du bonheur

Eve Landry, David Giguère, et Lise Castonguay

Dans la république du bonheur, de Martin Crimp, mise en scène de Christian Lapointe.

Du 19 au 28 février à la Cinquième Salle de la Place des Arts
aussi présenté du 13 janvier au 7 février au Trident à Québec
http://placedesarts.com/spectacles/15041/dans-la-republique-du-bonheur.fr.html

OMNIBUS Spécialités féminines

HIVER 2015 chez OMNIBUS le corps du théâtre :
La triade ASSELIN-BOSSÉ-MOREAU se réunit sur le vaste terrain de jeu des SPÉCIALITÉS FÉMININES...

22 janvier au 7 février 2015 | Espace Libre

Production OMNIBUS le corps du théâtre
Maîtres d’oeuvre : Jean ASSELIN, Réal BOSSÉ, Sylvie MOREAU
Interprètes-créatrices : Marie Lefebvre, Sylvie Chartrand, Laurence Castonguay Emery
http://www.mimeomnibus.qc.ca

Activités parallèles
VENDREDI - ENTRETIEN_23 janvier 2015, 20h30 [ Suite à la représentation de 19h ]
| Entrée libre | Rencontre avec l’équipe artistique

JEUDI - DISCUSSION_29 janvier 2015, 20h30 [ Suite à la représentation de 19h ]
| Entrée libre | Entretien public autour de thèmes abordés par la pièce
SPÉCIALITÉS FÉMININES | Animation Paul Lefebvre | Invitée Sylvie Moreau

OMNIBUS en est donc au deuxième chapitre de sa première saison de direction artistique tricéphale formée de Jean Asselin, Réal Bossé et Sylvie Moreau. Après RUE FABLE (automne 2014), fusion de leurs trois imaginaires, SPÉCIALITÉS FÉMININES fait plutôt figure de courtepointe singulière composée de leur univers créatif et réflexif respectif; sorte de fresque-mosaïque de 75 minutes pour être vue et entendue, qu’ils ont peinte avec trois corps distincts...

SPÉCIALITÉS FÉMININES: une révélation des histoires, trajectoires et stéréotypes que portent des corps féminins, par la narration de leurs petits et grands gestes. Sous la loupe d’une vitrine de magasin s’exposent donc trois corps articulés, formels, poétiques, traversés par de multiples vies, dévoilant un vaste inventaire de la mystique féminine. Trois corps-témoignages, traversés par tant de territoires mentaux: mannequins mi-plastique mi-chair, écrans métaphysiques, offerts à nos regards avides de prêt-à-porter, de tout-aller, de rapide à consommer. Exhibition? Non, exposition. Et honni soit qui mal y pense! D’ailleurs, qui regarde, et qui est regardé?

Ces «femmes-vitrines» pourraient bien devenir le miroir de celui ou celle qui les regarde..

Pas de discours, pas de leçon. Qu’un libre engagement envers l’esthétisme. Qu’un anticonformisme autrement engageant sur le plan artistique. Tourner le dos à l’analyse psychologique et décoller du ras des pâquerettes pour mieux capter l’aléatoire, le somatique, l’explosif, l’inexplicable, la sensation; donner dans le songe, le métaphysique, le hiératique, l’inspiré, le magnifié, la métaphore, les états seconds... et, pourquoi pas, le rire aussi. Ces femmes-vitrines ne sont pas là pour être comprises... mais pour toucher.

En somme. Trois maîtres d’oeuvre. Deux hommes, une femme. Trois regards différents posés sur trois corps féminins distincts, dans l’enceinte d’un seul vaste terrain de jeu: celui des dites «spécialités féminines»... Une courtepointe de neuf tableaux que nous appelons Vitrines. Trois Vitrines par maître d’oeuvre: à chacun son solo, son duo, son trio.

Jean Asselin, Réal Bossé et Sylvie Moreau poursuivent ainsi leur étude comportementale et anthropologique; cette fois, par trois femmes-vitrines imaginées, modelées, créées avec la collaboration de MUSES-INTERPRÈTES: Marie Lefebvre Laurence Castonguay Emery et Sylvie Chartrand.


Les VITRINES...

...signées JEAN ASSELIN


[SOLO]
LA FEMME-GRENOUILLE
Sous la douche, une femme s’offre une ablution corporelle complète. Son monologue intérieur se décline à la première personne du pluriel: nous... les femmes. Sera ainsi parcouru un vaste territoire, physique et mental...
MUSE = Laurence C. E.

[DUO]
TU JONGLES...
T’es là. Tu t’parles toute seule... Une solitude. Un corps et son reflet. Un monologue intérieur qui se parle au «tu»... La chair et sa conscience? Florilège sentimental sur fond d’environnement ménager.
MUSES = Laurence C. E. + Sylvie C.

[TRIO]
TROIS FEMMES FORTES
Trois femmes offrent leur corps à la contemplation, à la curiosité: nulle intimité, nuls états d’âme. Elles performent, se toisent se comparent. Une foire aux muscles où la relation au corps tend à ignorer le sexe féminin, voire le mépriser...
MUSES = Laurence C. E + Sylvie C. + Marie L.

...signées RÉAL BOSSÉ


[SOLO]
DÉCORATION INTÉRIEURE
Un corps en santé pour dépeindre, montrer et juger du corps à la fois envahi et dépossédé par la maladie; maladie mentale, maladie physique, dysfonctions... Un corps donc dépossédé de ses fonctions, mais alors possédé par quelque chose d’autre; une femme qui se bat avec sa vie.
MUSE = Sylvie C.

[DUO]
QUI TRICHE GAGNE
Deux femmes, deux corps inégaux, engagent un duel : elles conviennent de se torturer l’une l’autre. À tour de rôle, elle seront bourreaux et victimes. Sorte de jeu d’acceptation, entente tacite entre adultes consentants... jusqu’à ce que l’une d’elle rompe le contrat.
MUSES = Laurence C. E., Marie L.

[TRIO]
LES VACHES-CACHALOTS
Trois femmes vivent une vie de neuf minutes en vitrine. Moments d’attente, d’ennui, d’espérances, de grandes joies, d’amusement; il y a du comique, du touchant... Un ballet incessant. Consciemment ou non, elles se rassemblent, se séparent, s’accordent, se désaccordent... Il y a quelque chose d’animal, de l’ordre du troupeau. De la transhumance...
MUSES = Laurence C. E + Sylvie C. + Marie L.

...signées SYLVIE MOREAU


[SOLO]
LA SAISISSANTE INSAISISSABLE
«Ah les femmes. Je ne comprendrai jamais ça...» On qualifie souvent les femmes d’«êtres mystérieux», dont le monde intérieur est une énigme. En vitrine s’exposera donc une femme multiple...
MUSE = Marie L.

[DUO]
L’ÉDUCATION DES FILLES
Transmissions, volontaires et involontaires, d’une mère à sa fille aux trois temps de sa vie (enfance, adolescence, âge adulte) sur la condition d’être fille, puis femme...
MUSES = Laurence C. E. + Sylvie C.

[TRIO]
FEMMES! DE GRÂCE
Les trois Grâces: dans l’histoire de l’art, une représentation idyllique de la beauté, de la poésie et de la douceur chez la Femme. Ici, représenter l’harmonie, la simplicité et l’amitié entre trois femmes...
MUSES = Laurence C. E + Sylvie C. + Marie L.

OMNIBUS le corps du théâtre | ...de l’art du corps au corps du théâtre... Depuis sa fondation en 1970 par Jean Asselin e t Denise Boulanger, OMNIBUS le corps du théâtre a développé un vaste répertoire théâtral fondé sur l’éloquence du geste. Étroitement associée à l’École OMNIBUS, la compagnie de création fait oeuvre de pionnier du théâtre corporel et exerce une grande influence sur le travail de plusieurs artistes. OMNIBUS pousse ainsi toujours plus loin l’intégration du geste et de la parole, et ce, autant par le biais du théâ tre moderne qu’à travers les grands textes du répertoire classique.

Depuis l’été 2014, la compagnie de création est menée par une direction artistique à trois têtes unissant les créateurs-interprètes Jean Asselin, Réal Bossé et Sylvie Moreau. ...une technique moderne au service d’une dramaturgie actuelle.

mimeomnibus.qc.ca
Visionnez la BANDE-ANNONCE de SPÉCIALITÉS FÉMININES au http://vimeo.com/116283691

Un weekend avec Le Patin Libre

Spectacle de patinage contemporain et fête dansante sur glace pour toute la famille.

La nouvelle Association de l'avenue Bernard invite tous les Montréalais et les résidents du quartier à un spectacle chorégraphique sur glace de la troupe québécoise Le Patin Libre, les samedi 31 janvier et dimanche 1er février de 14 h à 16 h, sur l’étang du parc Saint-Viateur, à Outremont. Entrée libre.

De retour d’une tournée acclamée en Europe, Le Patin Libre offrira une prestation unique en son genre avant d’entraîner les spectateurs prêts à patiner dans une farandole sur glace inoubliable.

Cet événement familial rassembleur est le premier présenté par la nouvelle Association de l’avenue Bernard, en collaboration avec l’arrondissement Outremont et le Théâtre Outremont.

Le parc Saint-Viateur est situé sur l’avenue Bloomfield entre les avenues Bernard et Saint-Viateur, à quelques minutes de marche de la station de métro Outremont. Le stationnement de l’École secondaire Paul-Gérin-Lajoie, angle Bloomfield et Saint-Viateur, sera mis à la disposition des visiteurs pour les 2 journées de l’événement.

En cas de redoux ou de verglas, nous vous convions à la patinoire intérieure du Centre communautaire intergénérationnel (CCI), situé au 999, avenue McEachran à Outremont, dès 14 h 30.

Pour en savoir plus sur l'événement : avebernard.com.

Pour en savoir plus sur Le Patin Libre : lepatinlibre.com.

Pour connaître la programmation du Théâtre Outremont : theatreoutremont.ca

La révélation mondiale de la musique du monde

JOE DRISCOLL & SEKOU KOUYATÉ, s’amène enfin à Montréal ! Cette première montréalaise du groupe coup de cœur de Peter Gabriel au Womad 2012, aura lieu au Club Balattou le jeudi 5 février à 20h30. Un concert fort attendu présenté par Nuits d’Afrique…des spectacles TOUTE l’année.

Les deux surdoués de la musique venus des antipodes se sont rencontrés au festival Nuits Métis de Marseille en 2010. Sekou Kouyaté, originaire de Guinée-Conakry est connu pour manier comme nul autre la kora avec pédale wah-wah, ce qui lui vaut le surnom de ‘Jimi Hendrix de la kora’. Il apporte une intensité envoûtante au mélange osé de Folk et de Hip-hop de Joe Driscoll, véritable homme-orchestre New-Yorkais basé à Londres.

Frottant les rifs d’une kora électrisante à des rythmes urbains, ce duo pas banal enfante un Afro-Blues revigorant, trempé de Hip-hop et de Folk. En avril 2013, leur nouvel opus à découvrir sur Cumbancha figurait déjà en tête des charts européens. Ce n’était clairement qu’un début !

Le groupe Joe Driscoll & Sekou Kouyaté sera à Montréal quelques jours avant le concert pour une tournée promotionnelle.

JOE DRISCOLL (UK) & SEKOU KOUYATÉ (GUINÉE)
Jeudi 5 février à 20h30 – Club Balattou
4372, boul. St-Laurent (coin Marie-Anne), Montréal – 514-845-5447

BILLETTERIE ET INFO
Réseau Admission : 1-855-790-1245 www.admission.com

Productions Nuits d’Afrique (SANS FRAIS de service) :
514-499-9239 www.festivalnuitsdafrique.com
TARIF ÉTUDIANT DISPONIBLE

Tournée SO BLUE

SO BLUE DE LOUISE LECAVALIER,
DANS UN THÉÂTRE PRÈS DE CHEZ VOUS CET HIVER

Après deux séries de représentations à guichets fermés au Festival TransAmériques 2013 puis à l’Usine C la saison dernière, So Blue est de retour dans plusieurs villes québécoises cet hiver. Première création à part entière de Louise Lecavalier, So Blue sera à l’affiche du Théâtre Outremont à Montréal les 13-14 février ; du Théâtre Lionel-Groulx à Ste-Thérèse le 20 février ; de la Maison des arts de Laval le 28 février ; du Théâtre de la Ville à Longueuil le 12 mars ; du Théâtre des Deux Rives à St-Jean-sur-Richelieu le 15 mars ; et au printemps prochain, du Grand Théâtre de Québec le 31 mars et du Bluma Appel Theatre à Toronto les 29 et 30 mai. À voir ou à revoir, un must absolu !

Sous haute tension, Louise Lecavalier et son partenaire, Frédéric Tavernini, risquent tout dans cette oeuvre radicale et troublante, sur la musique percussive et envoûtante de Mercan Dede, entre tradition ottomane et modernité occidentale. Vif comme la pensée, sans entraves ni limites, le corps dicte ici ses lois, devenant un « art vivant ». En un flux de mouvements hallucinés, et par un travail de répétition ou de décomposition, les deux interprètes déploient tous les états du corps. Corps animal, noble et racé. Corps sauvage. Corps en transe et transcendé. Corps abandonné. Corps mutant, qui devient souffle, énergie, lumière, laissant apparaître « le tumulte d’une âme bleu atomique ». Car bleu est ce voyage intense et cathartique dont personne ne sort indemne.

Créé en Allemagne en 2012-2013, So Blue était présenté l’hiver dernier à guichets fermés à Paris et a tourné dans plusieurs grandes villes, à Vienne, Toronto, Londres, Amsterdam, Ferrare, Turin, Ottawa, Bâle, Lausanne, Montpellier, Rio, São Paulo et dans plusieurs villes allemandes, entre autres, devant des publics conquis. Le mois de janvier amènera la compagnie à Los Angeles le 16 janvier et à Vancouver, les 20 et 21 janvier quelques semaines avant le Théâtre Outremont.