mercredi 7 novembre 2012

LES MONOLOGUES VOILÉS


Créant l'événement partout où elle est présentée,
la pièce LES MONOLOGUES VOILÉS
s'arrête à la
Cinquième Salle de la Place des Arts

du 6 au 15 décembre 2012



Présentée pour la première fois à Amsterdam en décembre 2003, puis Berlin, New York, Ankara, Boston, Bruxelles, Paris et finalement Montréal, la pièce Les monologues voilés connaît un succès retentissant depuis sa création.
Inspirés des célèbres Monologues du vagin (Eve Ensler, 1996), Les monologues voilés, de l'auteure et metteure en scène néerlandaise Adelheid Roosen, présentent aux spectateurs douze fabuleux portraits intimes de femmes musulmanes. Aussi percutante que l'œuvre américaine, cette pièce pose un regard neuf sur ces femmes souvent déchirées entre la contrainte et leur désir d'émancipation, et délivre un témoignage unique, plein d'humour, sur leur quête de soi dans les sociétés occidentales.

74 témoignages de femmes musulmanes
Sans tabous, mais sans voyeurisme non plus, avec intérêt et respect, l'auteure a écouté les confidences de 74 femmes musulmanes d'origines et de milieux différents, toutes vivant en Hollande. La plus jeune n'avait que 17 ans, la plus âgée, 85. Croyantes ou pas, bien ancrées dans la tradition ou libérées de celle-ci, ces femmes se sont confiées à Adelheid Roosen sur leur plaisir, leur corps, le mariage forcé ou arrangé, le viol, la maternité, l'homosexualité (fémisexualité, femmosexualité ?), le mythe de la virginité, le Coran, l'excision. Tous ces sujets extrêmement délicats sont ici traités avec émotion et intensité, mais aussi avec humour, sensualité et musique.

Interprétation
Interprétés par quatre formidables comédiennes (Jamila Drissi, Morgiane El Boubsi, Hoonaz Ghojallu et Hassiba Halabi également musicienne et chanteuse), Les monologues voilés participent ainsi à un dialogue essentiel pour résister aux préjugés et balayer les clichés. Entre tragédie, ironie et tendresse, évitant brillamment les pièges que sont la diabolisation ou la complaisance, ces douze histoires sont incontournables parce qu'elles apportent une meilleure et indispensable connaissance de l'autre tel qu'il est et non tel qu'on le conçoit.

Adelheid Roosen
Actrice, auteure et metteuse en scène néerlandaise de réputation internationale, Adelheid Roosen est également professeure à l'École de Théâtre d'Amsterdam depuis 1986. Interprète dans la version hollandaise des Monologues du vagin en 2003, elle créé ensuite la pièce Les monologues voilés qui connaît un immense succès au théâtre, mais aussi à la télévision, lors de sa diffusion sur une chaîne nationale des Pays-Bas. Une retransmission a d'ailleurs eu lieu devant le Parlement hollandais au moment de débats constitutionnels relatifs aux minorités religieuses. Femme engagée ayant beaucoup voyagé, Adelheid Roosen a travaillé sur les difficultés des femmes immigrées, vivant aux Pays-Bas, ou encore interviewé dix hommes incarcérés pour avoir commis un crime d'honneur. Elle en a tiré son dernier spectacle Is. Man. L'artiste de 54 ans a produit plusieurs pièces de théâtre et documentaires sur le pouvoir des femmes africaines ou la féminisation de la société. Adelheid Roosen a reçu, en 2009, le «Amsterdam Award for the Arts».

POUR VOIR UN EXTRAIT DE LA PIÈCE


LIENS RELIÉS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire