mercredi 18 septembre 2019

Dans les bordels de Mumbai

Spectacle puissant révèle la vie dans les bordels de Mumbai-HONOUR: Confessions of a Mumbai Courtesan-Teesri Duniya Theatre @MAI, 3-6 octobre

De New York, première québécoise de cette pièce vibrante et primée

Une performance engageante mettant en lumière les multiples facettes de la prostitution intergénérationnelle

Teesri Duniya Theatre présente

HONOUR: Confessions of a Mumbai Courtesan
Écrite et interprété par Dipti Mehta
Mise en scène par Mark Cirnigliaro
Musique originale par Rhythm Tolee; Chorégraphie par Monica Kapoor
Jeudi, 3 octobre – Dimanche, 6 octobre, seulement 5 représentations



« HONOUR est aussi mystérieuse, logique, tragique,
empathique et bonne, que la vie elle-même peut l’être. »
—Gloria Steinem

Bien que la pièce HONOUR: Confessions of a Mumbai Courtesan de Dipti Mehta semble à des années-lumière de la vie d’aujourd’hui, les manchettes nationales sont remplies de nouvelles troublantes à propos de jeunes filles de l’industrie du sexe victimes de traite, au même moment où les nouvelles déferlent à propos de Jeffrey Epstein ainsi que des filles et des femmes aborigènes. L’histoire de Mehta est un regard à la fois poignant, émouvant et divertissant sur la vie exotique et dangereuse des bordels de la vie quotidienne à Mumbai, ainsi que pourquoi ils existent. Teesri Duniya Theatre est fier de présenter ce spectacle important présenté au MAI du 3 au 6 octobre, en seulement cinq représentations. Poursuivant son mandat d’encourager le dialogue, le théâtre tiendra une séance d’échange avec le public après la matinée du samedi. Avertissement de contenu mature– 13+

Récipiendaire de nombreux prix, incluant notamment Meilleure actrice et Meilleur spectacle solo, HONOUR: Confessions of a Mumbai Courtesan tente de briser les stéréotypes et d’accroitre la sensibilisation à propos de la stigmatisation sociale entourant les travailleurs du sexe en mettant de l’avant leur humanité. Lorsque Rani, qui est née et a été élevée dans les bordels de Mumbai, tombe en amour, elle réveille la colère de la communauté. Peut-elle échapper à son destin? Les couleurs de l’Inde prennent vie à travers musique, danse et récits originaux, engageant le public à un niveau viscéral et reliant les cœurs du public à ceux des personnages. À travers la performance versatile et renversante de Mehta, mélangeant un Mahabharata classique à des références de Bollywood, les amateurs de théâtre visitent le quartier chaud de l’Inde et rencontrent l’eunuque, le prêtre, le proxénète, la mère et la fille pour qui ce quartier représente leur maison. Lorsque toutes les étiquettes sont supprimées, ce qui perdure est le parent, l’enfant, l’ami; tous essayant de survivre et de créer un havre sécuritaire pour leur famille, dans le but d’expérimenter la vie — remplie d’espoir, de rêves, de rires, d’innocence et de souffrance.

Pour Rahul Varma, directeur artistique du Teesri Duniya Theatre, le temps est venu de relier le global au local, « Les agressions sexuelles ont perduré pratiquement silencieusement et sans conséquence jusqu’à l’apparition du mouvement #MeToo. Néanmoins, beaucoup de femmes aux prises du commerce du sexe vivent en silence sans que leurs voix puissent être entendues. L’histoire d’une fillette dans un bordel de Mumbai permet de donner un visage à plus de 2.5 millions de filles victimes de traite dans l’industrie du sexe à travers le monde, incluant celles plus près de chez nous, » dit-il.

En tant qu’enfant ayant grandi à Mumbai, Mehta se souvient d’être passée rapidement à travers certains quartiers interdits dans lesquels des enfants vivaient dans les bordels. « Je suis troublée par le fait que nous ne pensions pas aux enfants de ce quartier chaud, ainsi qu’à la détresse de leurs mères; pendant que je joue ce rôle il existe des jeunes filles qui sont en train de perdre leur chance de vivre une vie normale, » dit-elle. « HONOUR adresse le sexisme, les enjeux des droits humains et des droits des femmes. Je souhaitais raconter l’histoire d’une mère et d’une fille, il s’adonne simplement qu’elles sont dans un bordel. Une mère désire les mêmes choses pour son enfant, qu’elle soit médecin, avocate ou prostituée—elle veut que son enfant prospère et ait une vie meilleure que la sienne, peu importe ce qu’elle fait pour apporter de la nourriture à la table, » ajoute-t-elle. Ajoutant à la pertinence d’aujourd’hui, Mehta explique, « Nous avons plus d’esclaves maintenant que nous n’avons jamais eu dans l’histoire de l’humanité. Ces esclaves sont le résultat du trafic humain ; 81% de la traite d’êtres humains est reliée au sexe, incluant celle des enfants. » HONOUR: Confessions of a Mumbai Courtesan raconte une sombre histoire avec humour et compassion. 

 #MeToo
Car on le sait, en tant que femmes, on n'en sort jamais d'être insultées ou pire quand on ne répond pas aux appels des hommes qui sont trop souvent, à ce sujet tout particulièrement, infiniment solidaires entre eux et qui s'organisent pour avoir des postes de responsabilités où ils s'octroient des privilèges qu'ils croient leur sont dus !

Perdonnellement, cela m'est encore arrivé aujourd'hui !   C'est hallucinant !

HONOUR: Confessions of a Mumbai Courtesan 3-6 octobre, 5 représentations seulement
Teesri Duniya Theatre au MAI, 3680 rue Jeanne-Mance
Le spectacle est présenté: jeudi-samedi à 20h, et les matinées le samedi et dimanche à 14h—5-6 octobre

Il y aura une séance d’échange avec le public après la matinée du samedi 5 octobre
Pour les billets: 514 848-0238 ou en ligne au Teesri Duniya Theatre
$20-$28 (rabais variés: étudiants/âge d’or/groupes)
www.teesriduniyatheatre.com
Fondé en 1981, Teesri Duniya Theatre reflète le caractère multiculturel et multiracial canadien, ainsi que la réalité indigène, en faisant la promotion de la pensée critique, des liens communautaires et des dialogues interculturels.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire