dimanche 29 mai 2011

Les violences faites aux femmes

Les chiffres sur les violences faites aux femmes demeurent alarmants. Au Canada, les femmes constituent 80% des victimes de violence conjugale et 86% des victimes d'agression sexuelle (Statistiques Canada, 2008). Elles risquent par ailleurs six fois plus que les hommes d'avoir besoin de soins médicaux, cinq fois plus d'être hospitalisées à la suite de blessures et trois fois plus de s'absenter de leur travail comme conséquence de la violence. (Statistiques Canada, 2006).

Au-delà de la violence conjugale et familiale, les types de violences subies par les femmes se déclinent de bien d'autres façons : la traite de femmes et de filles aux fins de travail forcé ou de prostitution forcée est toujours aussi répandue.

Mais il y a plus, par exemple en marge de la discussion « Réactions à la violence d’un partenaire et symptômes post-traumatiques » il y aurait véritablement et de fait lieu d'ajouter une discussion sur les violences des a-partenaires, ceux qui intolèrent les femmes au point de les exclure totalement de leur vie et de s'organiser pour les exclure de leur lieu de travail, de les rayer le cas échéant. Cela ne sert à rien de passer sous silence les nouvelles violences perpétrées par les regroupements d'hommes aux lobbys nouveaux, riches, puissants et très influents.


 Le Colloque international sur la violence envers les femmes qui se tiendra à Montréal du dimanche 29 mai au 1er juin 2011 sera ainsi l'occasion pour plus de 600 chercheurs, intervenants, décideurs politiques et étudiants de partout dans le monde de faire le point sur les connaissances et pratiques en matière de violences envers les femmes, et sur les enjeux actuels concernant cette problématique.
La programmation complète du colloque est disponible sur le site Web www.conferenceviolence.com.

Bien sûr, ce colloque à Montréal ne pourra que discuter de thèmes restreints et survoler le sujet mais tout de même... on est vraiment très très très infiniment loin des 7,1 millions de dollars qui sont sur le point d'être dépensés par Québec pour la propagande homophyle contre la soi-disant homophobie, laquelle n'a plus tellement lieu qu'on en parle lorsqu'on observe tous les postes importants détenus par la communauté, laquelle dans certains cas fait volontairement du tort aux femmes, uniques véritables rivales des uranistes que nombre et nombre d'entre eux ne peuvent voir... pas plus qu'il y a plus de 40 ans les seins de femmes nus, la première fois que les Ballets Africains sont venus à Montréal !!!
http://www.servicesmontreal.com/jacqueline/svv_balletafricain.html

Les Ballets Africains à la Place des Arts
Photo Jacqueline Mallette 2004


Pour suivre le Colloque sur Twitter : #cviolence

voir aussi : http://montreal157.blogspot.com/2011/05/silences-et-violences-faites-aux-femmes.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire