lundi 16 mars 2015

Expo-perfo Elaine LaBrie

Projection-vernissage
Mercredi 25 mars à 18 h, en présence des artistes

Exposition présentée du 24 au 28 mars 2015
à ESPACE CERCLE CARRÉ
Du mardi au samedi, de 12 h à 18 h | Entrée libre
Projection présentée en boucle. Durée, 12 minutes.

L’œuvre Sans titre, 2014, d’Elaine LaBrie, est une performance chorégraphique vidéographiée à l’aide de trois caméras en un seul plan-séquence, réalisée en collaboration avec une danseuse professionnelle, Marilyne St-Sauveur. Dans l’immobilité apparente du début, l’infra « mécanique » du corps se manifeste peu à peu à notre regard. Puis, la danseuse délaisse l’aplomb de la verticalité pour se risquer au déséquilibre de la chute.

Partant de son expérience de danseuse, l’artiste a cherché à capter dans toute sa complexité l’instant où le corps cède son poids pour ensuite se ressaisir. Elle s’est intéressée aux principes de l’abandon à la gravité, présents dans les pratiques de l’Antiforme (Robert Morris) encadrant le corps tel un matériau, pour tenter d’en révéler la physicalité intelligente.

Crédits
Élaine LaBrie, conception | Marilyne St-Sauveur, danseuse | Léna Mill-Reuillard, prises de vue | Paul Neudorf, postproduction | Stéphane Bougeant, postsynchronisation
Ce projet a bénéficié d’une bourse de recherche de l’Université du Québec à Montréal.

Élaine LaBrie
http://elainelabrie.site90.com/
Envisageant l’œuvre comme processus, Elaine LaBrie cherche à produire des formes en acte dans une constante remise en cause du solide, du durable. Par les dispositifs utilisés, éphémères, ou qui requièrent la responsabilité du regardeur, elle engage une réflexion sur le statut de l’œuvre d’art. Sa pratique, pluridisciplinaire, se caractérise par un croisement des champs artistiques et par un intérêt marqué pour le corps et le mouvement.

Elaine LaBrie a étudié la danse à Montréal et à New York. En 1985, elle se rend à Paris où elle danse, notamment, dans la compagnie Karine Saporta (Festival d’Avignon, Théâtre de la Ville, tournée France, Allemagne, Italie). En 1989, tout en poursuivant sa pratique de danse, elle participe à l’exposition Works in Progress au Centre culturel canadien de Paris. Elle a exposé dans divers lieux en France et au Québec. Elle est titulaire d’un diplôme d’État de professeur de danse, d’une Licence d’arts plastiques de l’Université Paris1 Panthéon – Sorbonne et termine actuellement une maîtrise en Arts Visuels et Médiatiques à l’Université du Québec à Montréal. Elle travaille comme éducatrice en art au Musée des Beaux-arts de Montréal.

Marilyne St-Sauveur
Marilyne St-Sauveur danse dans les pièces de Marie-Julie Asselin, Marie Béland, Lynda Gaudreau, Frédérick Gravel, Emmanuel Jouthe, OSEZ!/Karine Ledoyen, Dean Makarenko, Andrew Tay, Katie Ward et pour la maison de production La 2e Porte à Gauche. Des projets la mèneront un peu partout sur les scènes québécoises et canadiennes, ainsi qu’ aux États-Unis, en France, en Angleterre et en Belgique. Diplômée et boursière du Cégep de Saint-Laurent et de l’Université du Québec à Montréal, Marilyne St-Sauveur enseigne au Département de danse du Cégep de Saint-Laurent depuis 2004.

ESPACE CERCLE CARRÉ
36, rue Queen, Vieux-Montréal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire