mercredi 3 avril 2013

Empreintes : Sept voix de femmes

Collage, adaptation et mise en scène de Geneviève L. Blais
Une production du Théâtre à corps perdus
Du 23 avril au 4 mai 2013

Texte tiré de témoignages, avec des extraits du roman L’événement d’Annie Ernaux et des extraits librement adaptés de Expulsion de Luis de Miranda et Hélène Delmotte.

Avec Paule Baillargeon, Kathleen Aubert, Eugénie Beaudry, Victoria Diamond, Isabelle Guérard, Nico Lagarde et Estelle Richard.

Sept voix de femmes. Des mots qui témoignent des petits et grands ébranlements provoqués par l’interruption volontaire d’une grossesse non désirée. Des fragments de récits pour nommer ce qu’elles ont vécu, évoquer la complexité, les résonnances intimes et souvent profondes de cette intervention médicale que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de banale. L’avortement comme face à face avec soi-même.

Empreintes est ancré dans les corps de ces sept femmes, évoquant les images qui les traversent, mais aussi ce qui ne peut être nommé. Des ventres par moments translucides, avec leurs élans ludiques et leurs fluctuations intimes. En filigrane, comme le temps qui les traverse lentement, une tortue continue son chemin, emportant avec elle un souvenir, une trace de cet événement qui peut être vécu comme un simple curetage, mais qui parfois ne l’est pas.

Fondé en 2003, le Théâtre à corps perdus est né d’un désir : évoquer ce dont on n’ose parler et ce qui nous laisse sans voix. Nos créations explorent les zones troubles de notre humanité. Révélant émotions et pulsions, le corps est au cœur de notre démarche, comme ancrage des enjeux qui nous interpellent et dans notre écriture scénique. Il nous fascine par son pouvoir d’évocation, par sa poésie brute et singulière. Les expériences que nous proposons jouent sur la frontière entre réel et fiction. Nous faisons de la scène un lieu de prise de parole en créant à partir de témoignages, ou nous convions le public dans des lieux urbains signifiants. Nous questionnons ainsi le rituel du spectacle, afin d’interroger notre relation de spectateur face au monde.


Empreintes est la sixième création de la compagnie, après Judith (l’adieu au corps) présentée en 2011 dans le stationnement souterrain du Marché Jean-Talon. La compagnie a également présenté Blanc (2008), Les châteaux de la colère (2006), Combats (2005) et Quelques éclats de verre (2004).

Concepteurs - Scénographie du sculpteur Jean Brillant, Costumes : Fruzsina Lanyi, Musique : Jimmie Leblanc, Éclairages : Lucie Bazzo, Collaboration au mouvement : Camille Renarhd, Conseiller artistique : Éric O. Lacroix, Conseillère à l’écriture : Catherine Léger.

www.acorpsperdus.com

Théâtre Lachapelle
Billetterie : (514) 843-7738


Aucun commentaire:

Publier un commentaire