mardi 21 mai 2013

L’Amérique déchainée

DERNIER CONCERT DE LA SAISON DU TRIO FIBONACCI

L’AMÉRIQUE DÉCHAINÉE

Le Trio Fibonacci, composé de la violoniste Julie-Anne Derome, du violoncelliste Gabriel Prynn et du pianiste Wonny Song, clôture sa quatorzième série de concerts à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. De retour de leur triomphe à Toronto, les musiciens du Trio survoleront cette fois-ci les Amériques du début du 20e siècle, dévoilant des œuvres qui seront présentées pour la première fois à Montréal de compositeurs brésiliens, américains et québécois. Le public aura l’occasion d’entendre les trios des compositeurs Villa-Lobos et Charles Ives, ainsi qu’une création d’une étoile montante de la relève québécoise : Nicolas Gilbert. Le Trio Fibonacci vous invite à ce grand évènement consacré aux trios hautement originaux des Amériques le jeudi 30 mai 2013 à 20 h, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Au programme :

Charles Ives : Piano Trio (1911)

Heitor Villa-Lobos : Trio no 2 (1915) – creation montréalaise

Nicolas Gilbert : La triple incarnation du sentiment amoureux (2013) - création

Le Trio de Charles Ives est une œuvre singulièrement colorée, composée tôt dans sa carrière. « C’est une sorte de recueil de réflexions et de souvenirs de sa vie d’étudiant sur le campus de Yale », nous raconte le violoncelliste Gabriel Prynn. « Le premier mouvement rappelle le ton sérieux et digne du vieux professeur de philosophie. Le deuxième mouvement peint l’image d’une journée de fête sur le campus et plusieurs chansons populaires de l’époque s’y trouvent. Le dernier mouvement évoque la messe de dimanche et se termine par l’hymne Rock of Ages. » À la même époque, en 1912, le compositeur brésilien Villa-Lobos, que l’on connaît surtout pour ses fameuses Bachianas Brasileiras, revient d’un voyage ethnomusicologique au cœur de l'Amazonie, et la « nouvelle musique » qu’il écrit à son retour fait sensation. « Ce trio de Villa-Lobos fait preuve d’un grand esprit romantique et d’éclectisme. Le mélange unique d’influences qu’on y retrouve, d’une part du compositeur Gabriel Fauré, d’autre part du jazz et de la musique folklorique de son pays est tout à fait saisissant », dit Julie-Anne Derome qui ajoute «que le trio no 2 n’a jamais été joué à Montréal». Depuis deux ans, le jeune compositeur montréalais Nicolas Gilbert a surtout travaillé à des œuvres pour orchestre ou grand ensemble. La triple incarnation du sentiment amoureux pour trio a été donc l’occasion pour lui de revenir à un registre plus intime. « J’ai pris le parti de mettre de côté la plupart de mes techniques de composition habituelles et de laisser la forme découler de l’écriture », nous dit-il. « J’ai voulu montrer comment le sentiment amoureux peut s’incarner dans le chant (premier mouvement), le geste (deuxième mouvement) et le regard (troisième mouvement) ».

Le Trio Fibonacci sera de retour pour célébrer sa 15ème saison mardi, le 8 octobre 2013 à 20 h, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, alors qu’il mettra le romantisme russe à l’honneur avec les trios monumentaux de Tchaïkovski et de Rachmaninov.
Trio Fibonacci

Dès son entrée sur la scène musicale en 1998, la presse québécoise dit du Trio Fibonacci que lorsqu’on l’entend, on entre dans le domaine du miracle (Le Devoir, Montréal). Le Trio, quant à lui, est entré dans le fief de la rigueur et de l’étude auprès des plus grands maîtres, tels Menahem Pressler (Beaux-Arts Trio), les Quatuors Alban Berg, Guarneri et Vermeer ainsi qu’auprès de ses mentors Eberhard Feltz et Michael Vogler à Berlin.

Le Trio Fibonacci mène une brillante carrière internationale, des tournées l’ayant mené en Argentine, au Brésil, au Chili, en Chine, au Japon, aux États-Unis ainsi que dans plusieurs pays d’Europe et en Afrique du Sud. Il s’est produit à de nombreux festivals, dont ceux d’Ars Musica, Ultraschall, Cambridge, Huddersfield, Strasbourg, Aldeburgh, Transit, Van Vlaanderen, Winnipeg et Montréal Nouvelle Musique. Le Trio remportait d’ailleurs en 2002 le Prix Opus du Conseil québécois de la musique pour son rayonnement à l’étranger. Il revient tout juste de Toronto où il s’est produit au St.Lawrence Centre et en direct à la prestigieuse émission Q de CBC avec Jian Ghomeshi. Son nouveau disque, consacré aux trios de Mendelssohn et enregistré à Venise en 2102, sera lancé à l’automne 2013.

www.triofibonacci.com

L’Amérique déchainée

Jeudi 30 mai 2013 — 20 h — Chapelle historique du Bon-Pasteur
100, rue Sherbrooke Est [métro Sherbrooke]
Billets en vente à la porte le soir du concert ou sur www.admission.com
20 $ (régulier), 15 $ (60 ans et plus), 10 $ (étudiants)
Informations sur le concert : (514) 303-0521


Aucun commentaire:

Publier un commentaire