mercredi 4 janvier 2012

DVD CINÉMA : « Au fond des bois »

Film troublant, dérangeant ; l'histoire d'une jeune femme, fille de médecin, située en 1865, dans un hameau du sud de la France. Un homme-des-bois n'écoutant que ses instincts charnels et magnétiques de jeune loup affamé se trouve près de la prestigieuse église quand elle s'y rend pour assister au service religieux. Ça lui vaudra de se faire épier et envoûter, puis violée une première fois chez son père, où le jeune loup instinctif et malin sorcier s'est fait accepter par charité, et ensuite attirée dans les bois. Dans son grand repaire, il est le maître, elle est sous son charme et il adore démontrer sa puissance ainsi que menacer ceux qui pourraient dénoncer mais ne le font pas ; elle y subira maltraitance et viols répétés jusqu'au jour où elle ramènera un médecin pour soigner, longtemps après une agression de sentier mal famé, une blessure que ses herbes n'auront pas réussi à guérir.

Brisée entre son amour du bourreau et le désarroi que son magnétisme fort et sauvage lui inflige, elle subira longtemps et tout sans se défendre, sans même rien ressentir. Et lorsqu'un jour, elle court pour se sauver et s'adresse à un berger, - les hommes étant ce qu'ils sont - il lui demande si ELLE est folle !

Ce film marque de longs passages de viols et de maltraitance à une femme où tout se joue sur le pouvoir de l'un sur l'autre, du malin jouissant de son magnétisme brutal et bestial ayant trouvé une victime mystique facile... avec trame sonore et oeil de caméra troublants.


EXTRAITS DE DIALOGUES

« Comme vous voyez, il présente toutes les caractéristiques de la créature arriérée, à demi-sauvage. »

« Belle âme que tu es, tu l'a prise comme on capture un animal, comme ça, par la force. »

« Il me faisait peur. »


À LA RÉFLEXION...
On se demande si le monde a tellement changé en 150 ans, à part que les forêts se sont transformés en condos et que les malins ont changé d'arcs...


Toutes les chroniques LIVRES, CD, DVD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire