mardi 7 juin 2011

Les femmes, DSK, Kiosque

J'aimerais répéter ici, pour mémoire, un post que je viens de faire sur le mur Facebook de l'émission Kiosque portant sur l'émission de dimanche dernier et tout particulièrement sur le thème de DSK et la relation des hommes riches et puissants avec les femmes.

« Il y a eu des phrases mémorables et marquantes de répercussions dans cette émission : « on lave le linge sale en famille », « C'est elle qui va payer les conséquences », « le désir d'amalgame à tout prix », « c'est bien de signaler qu'on a des problèmes »... En effet ! »

« Ces phrases exprimées par vos journalistes internationaux reflètent aussi l'image du Québec et du Canada où le masculinisme sont revenus en force. Au Québec, où le catholicisme a longtemps régné et a été rejeté en bloc dans les années 1960 à la suite de l'interdiction papale faites aux femmes d'user des nouvelles méthodes de contraception, c'est le coup de gueule français mêlé à l'hypocrisie qui règnent. Donc, nous avons des lois pour protéger les femmes mais comme on sait que pour le même travail elles ne reçoivent que soixante quelque pourcent du salaire octroyé à son collègue masculin et comme on sait que dans les affaires amoureuses ce sont les femmes qui doivent tout tout tout faire de a à z, si un homme aime une femme et ne fait rien pour se rapprocher d'elle et ce même s'il dispose de moyens extraordinaires, c'est la femme qui sera blàmée et jetée à la rue ou rejetée du groupe par les proches auxquels il se sera plaint ou encore ce seront les nouveaux détenteurs du pouvoir qui vont s'en débarasser dans l'espoir qu'il joindra leurs rangs. Par ailleurs, il est facile de constater que pour des délits semblables, la justice impose aux femmes de plus fortes peines qu'aux hommes. »

« Malgré tout cela, la manipulation chevronnée s'acharne à s'apitoyer sur la situation des pauvres hommes... »

Et j'aimerais ajouter un lien vers La nébuleuse 4T copie la catho

N.B. Il serait utile de signaler ici que ladite méthode de contraception a d'abord et tout autant libéré les hommes de devoir se procurer les condoms puisque c'étaient les femmes qui devaient pourvoir elles-mêmes à l'achat de leurs pillules contraceptives (qui coûtaient cher et prenaient une bonne partie du petit salaire des femmes, sans compter comme j'ai vu dernièrement dans un documentaire tourné en Bulgarie que maintenant les femmes doivent avoir un travail payant et toujours faire le ménage et la vaisselle ainsi que la mère et l'épouse... et toujours avoir bonne mine). Et c'est sans parler du Japon qui n'a homologué la pillule contraceptive qu'avec l'arrivée de la pillule qui revigore les hommes. Donc, on peut dire que les femmes sont loin d'être sorties de l'auberge !!!

Injusticiables, les violences faites aux femmes

Critique de la langue . De dragueur à violeur en passant par le tombeur

Le signe d'une embuscade parfaite c'est quand tout semble normal . Survivre aux manipulateurs



Le lien Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100000946098761&ref=ts#!/tv5mondekiosque/posts/115175291902542

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire