mercredi 20 mai 2015

Expo CCA Portugal 1974

LE CCA PRÉSENTE LE PROCESSUS DU SAAL : LE LOGEMENT AU PORTUGAL DE 1974 À 1976
Une exposition documentant l’expérience innovante qui permit aux architectes et aux citoyens de créer ensemble des logements et assurer à tous une place dans la ville.

Du 12 mai au 4 octobre 2015, le Centre Canadien d’Architecture (CCA) présente Le processus du SAAL : Le logement au Portugal de 1974 à 1976. Il s’agit de la première exposition d’envergure documentant le SAAL, une expérience architecturale et politique novatrice visant à répondre aux pénuries extrêmes de logements et à la détérioration des conditions de vie au Portugal. Sous l’appellation de Serviço Ambulatório de Apoio Local (SAAL), ou Service ambulant de soutien local, ce projet lancé par le gouvernement déploya des architectes dans l’ensemble du territoire portugais afin d’élaborer des solutions résidentielles qui donnent une place dans la ville aux populations défavorisées. Le caractère idéaliste et ambitieux de ce projet se retrouve dans l’esprit révolutionnaire qui régnait depuis le coup d’État de 1974 qui mit fin au régime dictatorial de l’Estado Novo. Le gouvernement démocratique nouvellement créé garantit son soutien financier afin d’aider le processus social « de la base vers le sommet », dans lequel se sont impliqués les architectes, les associations de résidents et les citoyens. Les architectes dirigeaient des équipes techniques (appelées « Brigades ») et concevaient les projets en collaboration avec les résidents, plutôt que pour eux.

En à peine 26 mois, le SAAL produisit 170 projets dont ont pu bénéficier plus de 40 000 familles.


Quarante ans après, l’expérience du SAAL reste pertinente pour la réflexion sur l’extension des fonctions de l’architecte dans un rôle social et politique, sur la façon de concevoir des logements à l’échelle du quartier et sur la question de la participation des occupants des bâtiments à construire, et ce, dès le début du processus. Des architectes tels que Gonçalo Byrne, Artur Rosa, Álvaro Siza, Fernando Távora et Manuel Vicente jouèrent un rôle déterminant dans le dialogue avec la population. Ils développèrent de nouveaux modèles de logement social et réexaminèrent le statut des quartiers défavorisés dans les zones urbaines telles que celles de Lisbonne, Setúbal et Porto. Leur travail fut remarqué par la communauté internationale de l’époque et eut une grande influence sur des projets ultérieurs dans toute l’Europe.

L’exposition Le processus du SAAL est conçue par Delfim Sardo et organisée par le Musée Serralves d’art contemporain de Porto, en collaboration avec le CCA. Cette exposition présente dix projets particuliers, par le biais de plans architecturaux, de maquettes, de documents d’archives, d’enregistrements sonores et de films, ainsi qu’à l’aide de photographies par André Cepeda, José Pedro Cortes et Daniel Malhão.

Les dix projets résidentiels déterminants du SAAL présentés dans l’exposition reflètent la diversité des procédures participatives engagées avec les résidents et témoignent de l’inventivité des solutions proposées par les architectes du SAAL. Le caractère révolutionnaire de ce processus innovant est illustré dans la première salle, avec des bannières et pancartes historiques, utilisées lors des manifestations. Peintes à la main sur du tissu ou du carton, elles affichent des slogans tels que « Arrêtez les expulsions », ou « Des maisons, oui, des baraques, non ».

L’exposition est présentée dans les salles centrales du musée qui, tel un axe d’exploration, permettent d’orienter le visiteur et de lui fournir le contexte des projets particuliers disposés de part et d’autre. Une chronologie des principaux événements qui eurent lieu entre 1974 et 1976, y démontre combien ce fut une époque mouvementée au Portugal, alors que la question du logement n’était qu’un élément parmi les nombreux problèmes auxquels le pays faisait face.

cca.qc.ca

Aucun commentaire:

Publier un commentaire