mercredi 3 août 2011

Le FFM rendra un Hommage à Ginette Reno

Tel que mentionné dans notre missive d'hier, le 35e FFM rendra un hommage à Ginette Reno lors de sa prochaine édition. « Ginette Reno est notre gloire nationale qui a imposé son talent non seulement dans le domaine de la chanson mais aussi au cinéma en interprétant de façon magistrale la mère du film Léolo de Jean-Claude Lauzon » a déclaré Serge Losique, président du FFM qui lui remettra un Grand Prix spécial des Amériques lors de la cérémonie d’ouverture du 18 août prochain.

Après avoir remporté de nombreux concours de chansons, la jeune Ginette Raynault commence au Café Caprice, au Café de l'Est et au Café Provincial.

Jean Simon, son gérant, change le nom de Raynault en RENO. Son premier disque 45 tours, J'aime Guy devient un succès immédiat dans toute la province.

Très tôt la télévision la réclame et elle perce l'écran. Le succès phénoménal de Tu vivras toujours dans mon coeur lui vaut, à seize ans, le titre de Découverte de l'année au Gala des artistes de 1964.

En 1965, Ginette triomphe à la Place des Arts et y retourne l'année suivante aux côtés de Gilbert Bécaud. L'année qui suit est particulièrement marquante pour la chanteuse. Elle remporte le titre de Miss Radio-Télévision 1968 au Gala des Artistes, les trophées de la Chanteuse populaire de l'année, de l'Artiste ayant vendu le plus de disques et du Meilleur album au Festival du Disque ainsi qu'un autre trophée au MIDEM à Cannes.

Ginette Reno chante ensuite avec l'Orchestre Symphonique de Montréal, et présente ses spectacles à la Place des Arts (Montréal) et au Centre National des Arts (Ottawa). Elle remporte, au Gala des Juno, le trophée de la Meilleure chanteuse canadienne de 1969, honneur qui lui reviendra également en 1971 et 1972
Depuis 1965, la chanteuse domine les palmarès québécois, notamment avec les chansons "Les yeux fermés","Quelqu'un à aimer", "La dernière valse", "Le chemin de San José", "C'est mon coeur qui chante", "Clair" et "Le sable et la mer" (en duo avec Jacques Boulanger).

En 1975, elle tient la vedette pendant une semaine au Royal York de Toronto et donne 12 concerts au Centre National des Arts à Ottawa. En juin, sa touchante interprétation de Un peu plus loin de Jean-Pierre Ferland, devant plus de 250 000 personnes réunies sur le Mont-Royal dans le cadre de la Fête nationale, devient un des hauts faits de sa carrière.

En avril 1983, le public français découvre, à son tour, la voix de Ginette Reno lors de ses apparitions aux émissions Coeur en fête, Champs-Élysées et à son premier spectacle en vedette à l'Olympia de Paris.

À l'automne 1991, elle fait des débuts remarqués au cinéma dans le film Léolo de Jean-Claude Lauzon. En 1997 elle joue également Laura Cadieux, dans le film C'est à ton tour Laura Cadieux sous la direction de Denise Filiatrault (d'après le roman de Michel Tremblay) et devient le personnage central de la télésérie Une voix en or, une co-production Franco-Canadienne diffusée, en mars 1998, sur les ondes de Radio-Canada et de France 2. Par la suite elle interprète des rôles dans les films à succès Mambo italiano d’Émile Gaudreault (2003) et Le secret de ma mère de Ghyslaine Côté (2006).

Le 35e Festival des films du monde se déroule du 18 au 28 août 2011.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire