samedi 3 mars 2012

8 mars, Journée internationale des femmes - témoignage

Félix Leclerc, La meilleure façon de tuer un Homme



Non, je crois que la façon la plus sûre de tuer une FEMME
C'est de l'empêcher de travailler en lui donnant de l'argent.

... ou encore de la faire travailler en ne lui donnant rien, lui laissant croire par le fait même que SON TRAVAIL NE VAUT RIEN.

TÉMOIGNAGE
Il rentrait le million et il voulait me voler le peu que j'avais dans ma situation précaire

- Je me trouvais en situation précaire. Financièrement mais aussi moralement parce que j'avais été mise à pied et encore mise à pied et à nouveau mise à pied, toujours par de plus en plus petits et miteux.

Pourtant, j'avais suivi toutes sortes de cours d'informatique et de gestion
Partout où j'envoyais mon c.v., je l'envoyais pour rien. Si on me recevait en entrevue, on me faisait le pire décrochage de menton en me voyant arriver (j'imagine qu'avec mes études récentes, on s'attendait à voir débarquer une midinette surexcitante - pour ceux que ça intéresse encore, car dans la plupart des ailleurs montréalais on m'ignorait tout simplement).

J'ai donc décidé de créer mon entreprise
Ayant toujours travaillé pour d'autres, je n'avais pas tellement d'expérience.

(Exit la pension
Je ne me rendais pas compte non plus que le bonheur pour le gouvernement dans ces encouragements c'est qu'il se débarrasse d'avoir à payer une pension à ceux et celles qu'il considère dès lors capables de se débrouiller par eux- et elles-mêmes.)

Fragilisée, repérable par les bandits opportunistes nombrilistes 
Je me suis donc retrouvée facilement repérable par les opportunistes habitués à recevoir, recevoir, recevoir mais jamais sortir la moindre cenne noire avant de l'avoir sucée très très longtemps. J'ai travaillé pour un artiste qui était marié à une provinciale de famille qui voyait d'un mauvais oeil toute cette histoire car avec la mentalité profonde de sauter sur l'HHHomme quand il passe parce que ça peut prendre 6 mois avant qu'il en passe un autre, elle s'inquiétait pour son statut. Moi, je voulais travailler et faire un peu d'argent pour payer mon loyer et me nourrir, me chauffer, me déplacer...

Tous les bandits ne portent pas un habit noir et une cravate blanche et chapeau noir
Oui mais voilà, j'étais tombée sur une ordure. Une ordure qui entre les gros salaires et les subventions d'artiste qu'il recevait du gouvernement provincial, rentrait possiblement dans son ménage, entre lui et sa femme, le million par année. Une ordure du genre Séraphin Poudrier. Cheap, radin, manipulateur, hypocrite.

Bandit, voleur aussi
Une ordure qui aurait espéré me piquer mes initiatives - quand je l'ai entendu me demander s'il n'y avait pas moyen qu'on fasse de l'argent avec mes initiatives y compris celle que j'avais créée pour lui (pour laquelle il ne m'a jamais payée tout comme les 6 mois que j'ai perdus à travailler à promouvoir son nom au lieu du mien) j'ai tout compris. Et j'ai fui. Comme la peste. Comme en fait de nombreuses personnes avant moi, puisque tous ceux à qui je parlais de lui me dévisageaient avec le dégoût de la mésaventure que l'évocation de son nom  leur imprimait sur le visage. Et j'ai fui. D'autant plus.

Esclavagiste, intelligent et paresseux
« L'homme est esclavagiste par nature » m'a dit un jour une femme qui avait le double de mon âge. Je me souviens de l'avoir regardée, hébétée par ce que je venais d'entendre. Tellement que ça m'est resté gravé dans la mémoire. Et ça m'est revenu quand je me suis rendue compte qu'il aurait bien voulu me piquer mes affaires alors que je n'avais rien d'autre alors que lui, il entassait l'argent mais n'en avait jamais assez.

Faites-le soigner ! SVP !
Avec des salopards comme ça, toutes les femmes déjà fragilisées le sont d'autant plus. Si moi j'avais eu dans ma vie l'occasion de rencontrer des savantes ou plutôt des sachantes, ce n'est certainement pas le cas de toutes les femmes.

Face à un manipulateur : fuyez !

Mais j'y pense...
Si mon travail n'avait aucune valeur, pourquoi a-t-il par la suite suivi toutes mes idées, mis à son profit toutes mes suggestions ? Comment on appellerait ça, dites-moi ??


Suite et question


8 mars, Journée internationale des femmes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire