mardi 10 avril 2012

Le cycle « PRIM et les années 2000 » se poursuit ce printemps à la Cinémathèque québécoise

Depuis le début des années 2000, PRIM a été le lieu de production ou de post-production d’un nombre conséquent d’œuvres majeures. Jusqu’au 30 juin 2012, l'occasion est ainsi donnée de voir ou revoir en présence de leurs créateurs, plusieurs productions majeures récentes, réalisées grâce au soutien de PRIM.

Le mercredi 11 avril à 18h30, un programme de films expérimentaux marquants sera à l’honneur. Les cinéphiles pourront ainsi voir : Les Heures d'argent, des illuminations de Suzan Vachon (2000, 21min), Du front tout le tour de la tête de Chantal duPont (2000, 30min), Crush de Nelson Henricks (1997, 12min) et A Film Portrait on Reconstructing the 12 Possibilities that Preceded the Disappearance Of Zoe Dean Drum d’Eduardo Menz (2011, 11min). Les cinéastes seront présents à la projection pour rencontrer le public.

Le mercredi 25 avril à 18h30, la réalisatrice Pascale Ferland présentera son documentaire Adagio pour un gars de bicycle, réalisé en 2008. Scénarisé par le cinéaste Richard Brouillette, le film relate la vie exceptionnelle de René Bail, pionnier du cinéma direct, cinéaste indépendant de la première heure et une des figures les plus méconnues du cinéma des années 50.

Ces deux séances seront précédées de la présentation d’un court montage d’archives de Pascale Ferland, une des trois artistes invités avec Michel Giroux et Luc Bourdon à créer à partir d’extraits de films réalisés chez PRIM, une œuvre en hommage à 30 ans de création indépendante.

Enfin, la restauration récente par la Cinémathèque québécoise de la très grande majorité des monobandes du réalisateur Jean Décarie/Neam Cathod, artiste pionnier de PRIM, permet d’offrir le cycle Jean Décarie/Neam Cathod, Les insanités de la mémoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire